La reprise du culte catholique en pratique
Article mis en ligne le 30 mai 2020
dernière modification le 10 juin 2020

par Webmaster

Les évêques de Belgique on publié hier, 29 mai, un protocole pour la reprise du culte catholique.

Que pouvons-nous retenir en pratique ?

En bleu : les points particuliers pour notre Unité Meiser.

1. Le culte est autorisé à partir du 8 juin. Le nombre maximum sera limité à cent personnes jusqu’au 30/6 (avec le respect de la distance de 1m50). A partir du 1/7 le nombre sera porté à 200 personnes.

  • Dans les églises de l’UP Meiser les messes en semaine reprendront après le 14 juin pour Ste-Alice, St-Albert et l’Epiphanie.
  • Les célébrations en binôme et en Unité pastorale sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
  • Il est possible que dans certains lieux de culte le nombre de places ne permette pas à tous les fidèles de trouver une place assise. Il est impératif de ne pas dépasser ce nombre (tant au plan sanitaire que des instructions des autorités). Nous cherchons le meilleur moyen d’organiser l’accueil des fidèles en tenant compte de cette limite. Nous vous conseillons de venir quinze minutes avant l’heure de la messe. S’il venait à manquer de place, nous suggérons aux plus mobiles et/ou plus habitués, engagés..., de se retirer au profit des personnes plus fragiles, plus âgées... Nous analyserons la situation pour prendre des mesures éventuelles le dimanche suivant (éventuellement en proposant une deuxième eucharistie dans certaines églises très fréquentées).

Mise à jour 7/6 à 13h30 : L’arrêté ministériel du 5 juin 2020 confirme que le nombre de personne autorisé est bien limité à la superficie de 10 m2 par personne (soit une règle complémentaire à la distance physique de 1m50).

2. Il faut cependant que la distance entre chaque personne soit de minimum 1,5 m. Il est cependant possible de rassembler les couples ou familles vivant sous le même toit.

  • Les églises de notre Unité ont été réaménagées pour optimiser au mieux la distance physique entre nous. Certaines chaises ont été regroupées par 2 ou 3 pour permettre aux fidèles habitant sous le même toit de se regrouper. Merci de ne pas déplacer les chaises.

3. Des mesures d’hygiène sont de mise, en particulier la désinfection des mains avec du gel hydro-alcoolique. Un staff sera à la disposition des fidèles pour les y aider et aussi pour les inviter à se placer dans l’église en commençant par les premiers rangs.

  • Tous n’ont pas l’habitude d’occuper les premiers rangs. Nous insistons beaucoup sur l’importance de le faire pour remplir peu à peu l’église en minimisant les risques de contacts rapprochés. Merci de respecter les consignes du staff d’accueil qui sont en quelque sorte vos anges gardiens.

4. Les fidèles entrent et sortent avec un masque. Ceux qui donnent la communion seront masqués. La communion se fera uniquement dans la main. Les ministres de la communion seront réduits au minimum (ce sera d’autant plus facile vu le nombre limité de fidèles). Le président dira une seule fois « le corps du Christ », ensuite l’on sera silencieux.

  • Dans certaines églises, le prêtre (et éventuellement les fidèles qui distribueront la communion avec lui) se déplacera parmi l’assemblée pour éviter de nombreux mouvements de fidèles. Restez assis et tendez les mains si vous désirez communier. Le corps du Christ vous sera donné silencieusement. Si vous ne désirez pas communier et simplement de façon « spirituelle », vous pouvez croiser vos bras sur votre poitrine.

5. Une seule personne par micro (ainsi pour l’ambon, une même personne pour les lectures, les intentions, les annonces éventuelles).

6. Pas de chorale. Toutefois, on peut prévoir un chantre pour autant qu’il soit à 5 mètres minimum d’autres personnes.

  • Dans les églises où il y aura un chantre, les fidèles qui désirent chanter devront impérativement garder leur masque par mesure de sécurité.

7. Le prêtre prendra lui-même calice et patène à la crédence. Les acolytes pourront tenir uniquement le cierge tout en respectant les distances de sécurité dans le chœur.

  • En principe il n’y aura pas d’acolytat dans les églises de l’Unité Meiser.

8. Pas de collecte (sauf de façon sécurisée à la sortie de la messe). On ne se donne pas la main au Notre-Père. Il n’y a pas de baiser de paix.

  • La collecte sera récoltée dans une boîte à la fin de la célébration. Déjà merci de votre générosité. Les responsables attendront quelques jours avant de manipuler l’argent.

9. Pas de carnet de chants. Une feuille individuelle est tolérée si celle-ci ne passe pas de mains en mains et est jetée à la fin de l’office dans une boîte qui sera détruite ensuite.

10. Le prêtre ne salue pas à l’entrée et à la sortie. Les fidèles ne se saluent pas et ne s’attardent pas à l’entrée et à la sortie.

  • Il est vraiment important de respecter ces consignes, de ne pas se serrer la main, de s’embrasser. Il y va de notre responsabilité vis-à-vis de nos frères et soeurs dans la foi, de nos proches, de la santé générale et de notre crédibilité auprès des autorités.

Le document complet.


puceEspace rédacteurs puce RSS

Vous pouvez également accéder aux pages avec ces liens directs:
Adresses - Agenda - Annonces aux célébrations - Bible et enfants - Baptême - Catéchèse - Confirmations - Entraide - Familles - Funérailles - Groupes bibliques - Jeunes - Liturgie - Locaux de l'Unité - Malades - Mensuel de l'Unité - Messes - Prêtres



2018-2020 © Unité Pastorale Meiser - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.18
Hébergeur : webmaster[@]upmeiser.be