L’évangile et l’Alleluia
Article mis en ligne le 11 juin 2018
dernière modification le 13 juin 2018

par Webmaster

La Présentation Générale du Missel Romain (PGMR) rend attentif au faut que l’Alléluia est une acclamation chantée. Elle prévoit que, « si l’on ne chante pas l’Alléluia ou le verset avant l’Évangile, on peut les omettre » (PGMR 63).

Le Missel prévoit aussi que l’Alléluia n’est pas repris après l’Évangile. L’assemblée est consciente que c’est le Christ lui-même qui lui a parlé. Alors elle lui dit sa foi en l’acclamant explicitement : « Louange à toi, Seigneur Jésus » ! Ne pas chanter cette acclamation en la remplaçant par l’Alléluia empêche l’assemblée de dire sa foi en la présence du Christ dans la Parole proclamée. Il ne s’agit donc pas de faire plaisir à l’animateur, à la chorale ou à l’assemblée mais de permettre à tous une profession de foi au Christ. De quel droit en priver le peuple de Dieu ?

Pour approfondir la réflexion (document au format PDF)


puceEspace rédacteurs puce RSS

Vous pouvez également accéder aux pages avec ces liens directs:
Adresses - Agenda - Annonces aux célébrations - Bible et enfants - Baptême - Catéchèse - Confirmations - Entraide - Familles - Funérailles - Groupes bibliques - Jeunes - Liturgie - Locaux de l'Unité - Malades - Mensuel de l'Unité - Messes - Prêtres



2018-2020 © Unité Pastorale Meiser - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.18
Hébergeur : webmaster[@]upmeiser.be